Agenda
Événements
BanqueMondiale

La Banque Mondiale dans la réduction de la faim et de l’extrême pauvreté

Auteur : Adja Awa FOFANA
Aux éditions « Les points sur les éditions »

La Banque mondiale est depuis toujours l’institution majeur qui aide les pays dans la mise en place des politiques de développement par l’accord de crédit à cours ou à long terme. C’est dans ce cas, qu’elle a été désignée par L’Organisation des Nations-Unies pour accompagner les Etats dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Ces objectifs du millénaire pour le développement ont pour but d’aider les pays pauvres dans la réduction de la pauvreté ainsi que ses causes et manifestations. Ceux-ci sont aux nombres de 7, dont la date butoir est 2015.

Cependant, l’évolution à mi-parcours de la réalisation des OMD laisse apparaître une situation mitigée, mais porteuse de progrès significatifs et de défis formidables.En effet, le problème de la pauvreté en Afrique n’est pas seulement celui de la faiblesse des revenus mais plutôt celui plus large de la privation humaine générale et chronique, aussi bien économique que sociale.

Ceci étant, la mise en pratique des mesures de réduction de la pauvreté et de la faim dans les pays du bassin ouest africain peut passer par la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Cependant, la CEDEAO prise comme une institution géographique pourrait assurer plus efficacement son rôle d’interface et de courroie de transmission des politiques de développement économique, donc la réduction de la pauvreté entre les institutions internationales et ses Etats membres et mieux défendre ceux-ci auprès des instances financières internationales.

La réalisation des OMD suivant son échéance actuelle est-elle plus de l’ordre des vœux pieux, ou bien relève t’elle d’une exigence en terme de changement de méthode de gestion des ressources, des politiques économiques, de développement ? Autrement dit, ne sommes nous pas entrain d’assister à l’émergence d’une nouvelles façon de penser le développement.

Assemblée Générale d’EURAFRIQUE 21

1er mars à Ouagadougou à 17 heures à 2iE

L’Assemblée Générale sera l’occasion d’un échange sur les relations économiques et politiques entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest depuis le Sommet d’Abidjan et d’inscrire les activités de l’association dans les Entretiens Eurafricains 2019 (qui auront lieu à Abidjan) ; d’élire un nouveau CA et un président, et de renouveler la vice-présidence.

Elle sera prolongée par une conférence publique de 17H30 à 19 heures sur « les atouts de l’économie populaire (dite « informelle »), les enjeux d’une régulation sur le marché du travail, pour la croissance et l’emploi en Afrique de l’Ouest ».

Elle sera suivie (Fespaco oblige !) par une soirée cinéma pour une projection de « Papa longues jambes » un film très émouvant du formidable Shindji Shinoda, sur les enfants orphelins du sida en Afrique et du tsunami au Japon, préparant un concert à Broadway pour lever des fonds pour l’éducation…

Une semaine Eurafricaine au cinéma – 5ème édition

Regards croisés sur les migrations

A Paris du 10 au 16 juin 2019

Pour sa 5ème édition, Une semaine Eurafricaine au cinéma tentera de comprendre ce qui pousse les hommes à migrer. Car, depuis la nuit des temps, les hommes bougent. Ils changent de lieu, quittent leurs proches, vont à la rencontre d’autres hommes, d’autres espaces. L’espoir guide leur choix : celui d’une vie meilleure, d’un climat plus clément, de paix… Mais comment sont-ils accueillis ?

Le festival centrera son regard sur l’Europe et l’Afrique, l’Afrique vécue comme une terre d’émigration et l’Europe comme une terre d’immigration… Et pourtant, l’Europe a été tout à la fois terre d’exil et d’accueil, selon les périodes et les pays, les guerres qui les ont déchirés et la gravité des problèmes économiques et sociaux. Aujourd’hui, les migrants africains vivent des drames humains qui commencent pour certains à peine partis de chez eux : errances dans le Sahel, noyades en Méditerranée, maltraitances, trafics… Au déracinement de ces personnes vient s’ajouter l’humiliation. En effet, le racisme et l’égoïsme, les réactions de rejet des Européens qui demandent de nouveaux murs aux frontières, sont extrêmement violents. Heureuse- ment, dans cette période trouble, des hommes et des femmes s’associent et s’engagent pour accueillir dignement les migrants, faire reculer la haine et promouvoir le dialogue interculturel.

Les différentes facettes de la migration ont inspiré de nombreux réalisateurs. Grâce à l’image, ils interpellent le spectateur comme citoyen européen et habitant du monde, nous mettent à l’épreuve de l’altérité, oeuvrant ainsi à un nouvel humanisme. Les spectateurs seront invités, à travers une vingtaine de documentaires et de fictions, et les rencontres avec les cinéastes et des historiens, à la découverte des questions que posent les migrations, à comprendre les espoirs et les aspirations d’hommes et de femmes qui les poussent à émigrer, et à réfléchir à la construction d’un monde fraternel où l’homme pourra parcourir et découvrir le monde sans peur, partir et revenir, plus riche d’une expérience positive.

Philippe Herzog :

Une contribution au grand débat

D’autres options doivent être envisagées !

Le mouvement des gilets jaunes a fait surgir des réalités sociales que les dirigeants du pays ne voyaient pas et une exigence populaire de participation. Emmanuel Macron a reconnu que la révolte était juste et le débat national qui s’engage s’annonce ouvert… mais le président ne veut pas revenir sur certaines mesures ni changer le cap de son programme. Pourtant le débat devrait aboutir à des corrections et ouvrir d’autres options.

Inviter la politique économique dans le débat et rentrer la finance en société…

Interview TV : Claude Fischer-Herzog & Moussa Diabaté

« Une semaine Eurafricaine au cinéma » à Bamako
Du devoir de mémoire au droit à la mémoire
Une première exceptionnelle

 

Le festival a eu lieu du 30 novembre au 05 décembre 2018 à Bamako, et il a remporté un vif succès auprès des nombreux spectateurs qui avaient répondu présents !

Organisateurs : EURAFRICLAP et de ses partenaires : le Centre de la Cinématographie du Mali, l’Institut Français, le Complexe Culturel BlonBa et le CNA (Cinéma Numérique Ambulant).

 

ImageCouverture-LesCahierdEurope21-versionDu19-11-2018

Ils ont lu les mémoires de Philippe Herzog !

Retrouvez les analyses et les commentaires de 15 personnalités, chefs d’entreprises, dirigeants d’associations, économistes, élus, journalistes, intellectuels, dans ce numéro spécial des Cahiers d’Europe 21.

Publications
La-Lettre-EEN-2018---Version-du-16-octobre-1

Version française :

English version :

La lettre des Entretiens Européens – Octobre 2018

Pour une gestion sûre et responsable des déchets nucléaires en Europe

Recommandations issues des Entretiens Européens du 18 octobre 2018 à Paris avec 8 pays d’Europe et du monde : Allemagne, Belgique, France, Hongrie, Japon, République tchèque, Russie, Slovaquie.
Retrouvez les débats dans Les Cahiers des Entretiens Eurafricains et les débats préparatoires dans La Lettre des Entretiens Européens (version française et anglaise).

Supplément de La Lettre des Entretiens Européens – Février 2019
Version Française

Supplement La Lettre des Entretiens Européens – February 2019
English Version

Cahiers Entretiens Eurafricains

Les actes des
Entretiens Eurafricains de Dakar – février 2018

40 recommandations
pour une croissance inclusive
en Afrique de l’Ouest

Articles

Pour bâtir un véritable Union de l’énergie il faut faire toute sa place au nucléaire

Par Claude Fischer Herzog, Présidente d’honneur de Confrontations Europe

Ignorée par les instances européennes, la filière nucléaire européenne (800 000 emplois) pâtit de l’absence de politique industrielle ambitieuse à son égard et d’un cadre de marché incitatif pour les investisseurs…

Laissez parler les Africains

Une réaction de Claude Fischer après le voyage d’Emmanuel Macron à Ouagadougou

Les Entretiens Eurafricains de Dakar

Création d’un véritable espace public

Ouvrages Conseillés