Les Entretiens européens
Sur le nucléaire

ImageCentrale

De 2003 à 2006, les Entretiens européens ont été organisés sur la gestion des déchets nucléaires avant de s'élargir aux sujets de la sûreté et de la renaissance du nucléaire :

- Les premiers Entretiens européens de 2003, à Nogent, sur "Les choix nationaux dans une perspective européenne" ont rassemblé 180 personnes de 8 pays européens et du Japon. 


- Les Entretiens européens de 2004 à Bar-Le-Duc "La gouvernance des déchets nucléaires en Europe" ont rassemblé 280 personnes de 11 pays d’Europe et du Canada.


- Les Entretiens européens de 2005 à Reims
"Gérer nos déchets nucléaires : choisir le sécurité et le développement durable" ont rassemblé 160 personnes de 8 pays et du Canada. 


- Les Entretiens europpéens de 2006 à Paris "
La loi française de 2006 : une contribution à une politique européenne ?" ont rassemblé 180 personnes de pays et des Etats-Unis. 


- Les Entretiens europpéens de 2008 se son déroulés en deux temps :
27 et 28 mars 2008 à Paris : "La renaissance du nucléaire, un enjeu pour la Communauté européenne".
27 novembre 2008 à Bruxelles : "La sûreté nucléaire : un bien public mondial" en partenariat avec l'ASN. 

Les actes de ces colloques, synthétiques, sont disponibles.
 

D'autres conférences se sont ajoutées aux Entretiens européens pour approfondir le sujet :
- Les 22 et 23 novembre 2006, à Berlin : "L'Europe investit de nouveau l'énergie nucléaire", organisé en coopération avec le C.E.R.E.S de Rolf Linkohr et Confrontations Europe.
- Au 1er semestre 2009 à Bruxelles : 4 Déjeuners-débats sur l'avenir du nucléaire en Europe, organisés avec GPlus. 
- Au 1er semestre 2010 à Bruxelles : 4 Déjeuners-débats sur "Nucléaire : pour que l’Europe fasse la course en tête"
- Le 27 Juin 2011, à Bruxelles : "Bulgarie, Hongrie, Lituanie et République tchèque… Les enjeux économiques d’une sûreté européenne partagée"

Un groupe de travail prépare les problématiques des Entretiens et la « Lettre » semestrielle, publiée en amont et en aval des Entretiens, ouvre les débats et en rend compte.

 

Haut de la page