tramadol online without prescription

Le 11 avril 2013 à Bruxelles.

ambien online without prescription

2013-04-11-Invitation-image 

11 avril 2013, à l'Hôtel Stanhope, Bruxelles

tramadol for sale

Voir le programme

Lire les actes de la conférence (en français et anglais)

buy ambien no prescription

La conférence était animée par Claude FISCHER, présidente de Confrontations Europe
Introduction par Emmanuel GOUT, président de StratinvestRu

Autour de : Peter FAROSS, directeur à la DG Energie, Commission européenne
Kirill KOMAROV, directeur général adjoint de Rosatom

buy tramadol online no prescription

Et avec : Michel DEBES, Coordination Internationale, EDF Direction Production Ingénierie
Edit HERCZOG, députée européenne, Hongrie
Dainius Petras KAMAITIS, ambassadeur extraordinaire, Lituanie
Dominique OCHEM, Stratégie internationale - conseiller du Directeur, CEA-DEN

Fischer_Claude Gout-Emmanuel Faross-Peter Komarov-Kirill
Claude FISCHER Emmanuel GOUT Peter FAROSS Kirill KOMAROV
Debes-Michel Herczog-Edit Kamaitis-Dainius Ochem-Dominique
Michel DEBES
Edit HERCZOG Dainius KAMAITIS Dominique OCHEM
pdf-Slides Michel Debes
Slides Michel Debes
 
pdf-Slides Dainius Kamaitis
Slides Dainius Kamaitis
pdf-Slides Slides Dominique Ochem
Slides Dominique Ochem

Tribune Tribune-1

buy ambien without prescription

Tribune-4 Tribune-5 Tribune-6

Tribune-7 Tribune-8 Tribune-3

buy soma no prescription

Tribune-2 Salle-1 Salle-2 

Salle-3 Salle-4 Salle-5

buy tramadol without prescription

  Salle-6 Salle-7 Salle-8

Salle-9 Salle-12 Salle-10 

buy xanax online no prescription

 Cocktail-1 Cocktail-4 Cocktail-2

  Cocktail-3 Cocktail-5 Cocktail-6

Photographies : Marie-Ange Schilling

Voir le programme et le compte-rendu de la conférence en PDF :

pdf-Programme UE-Russie
Programme UE-Russie
pdf-Actes conférence nucléaire UE-Russie
Actes
de la conférence UE-Russie

 

Problématique

Depuis le Sommet de Paris (30 octobre 2000) et le lancement du "Dialogue Energétique" (pétrole, gaz et électricité) entre la Russie et l’Union européenne, la Fédération de Russie a renforcé sa position d'acteur majeur du nucléaire civil mondial (quatrième parc au monde, 12 réacteurs actuellement en construction). Le Dialogue Energétique est primordial dans les échanges russo-européens, par les enjeux économiques et politiques qu'il revêt.
Mais les questions d’intérêt commun entre UE et Russie vont bien au-delà. Après la catastrophe de Fukushima, les autorités de sûreté nucléaires ont dû coopérer pour gérer les stress-tests en Europe et en Russie. Comment la Russie a-t-elle géré ses propres stress tests, et quels ont été les apports d'EDF dans cette coopération technique avec la Russie? L'AIEA veut maintenant faire avancer le cadre de sûreté mondial : quelles sont les propositions de l'UE et celles de la Russie ? Une coopération dans ce domaine est-elle possible ?
De même, des coopérations sont-elles envisageables dans la Recherche & Développement de la filière nucléaire, alors qu'UE et Russie sont concurrentes pour construire de nouvelles centrales? En effet, les instituts de recherche russes sont, comme le CEA en France, en pointe pour le développement des réacteurs de 4e génération : UE et Russie n’auraient-elles donc pas tout intérêt à renforcer leur coopération dans ce domaine ?
Des coopérations régionales sont également pertinentes pour traiter de l’avenir des industries nucléaires en Europe. Ainsi, le Conseil des États de la Mer Baltique (CEMB) organise une coopération entre les pays riverains de la Mer Baltique, et semble une plateforme pertinente du dialogue intergouvernemental pour la filière nucléaire. Quelles avancées le CEMB a-t-il permises pour le développement du nucléaire autour de la Baltique? Quels sont les blocages et comment les surmonter ?

Enfin, l’histoire fait que le nucléaire russe est implanté dans les nouveaux Etats Membres de l’Europe, accédant ainsi au marché des centrales nucléaires dans l’Union. L’industrie nucléaire européenne n’est pas absente du marché russe mais elle ne bénéficie pas du même avantage pour le marché des nouvelles centrales nucléaires. Avec l’entrée de la Russie à l’OMC, une nouvelle ère commerciale s’ouvre, qui devrait permettre d’accroître la confiance réciproque entre Russes et Européens. Qu'en attend la Russie ? Qu’en attend l’Union européenne ? Quelles sont les nouvelles possibilités de coopérations industrielles et pourra-t-on aller vers une réciprocité dans les marchés publics nucléaires ?

pdf-Actes conférence nucléaire UE-Russie
Actes de la conférence UE-Russie

 

Contact : Marie-Ange Schilling : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Fax: +33 1 45 56 18 86 - Tel: + 33 1 43 17 32 89.